31 janv. 2014

Alfa Romeo Giulia, un accouchement long et difficile

Il semblerait que le prochain modèle du constructeur Alfa Romeo, sera sans nul doute le modèle le plus important, que la marque italienne ait construit depuis des décennies et sera celui, qui signera la renaissance de la marque, après le passage à vide de ces derniers temps.
Même si Alfa Romeo a donné ses lettres de noblesse au design automobile, avec des modèles exceptionnels comme la Giulietta, la Brera ou la belle Mito, élaborer celui de la futur Giulia, sera l’étape la plus difficile de son développement, affirmait Lorenzo Ramaciotti, directeur général du design.

Alfa Romeo Giulia
la difficulté à mettre un visage sur la futur Alfa Romeo Giulia (image autocar)

Il ajoute aussi que " la Giulia, c’est le plus grand défi de conception, qu’il nous a été donné de relever depuis des années, car il y a beaucoup d’attentes derrière et elle doit être d’un style unique et à l’épreuve du temps ". Il révèle aussi, que l'une des causes pour lesquelles la voiture n'a pas encore de date de sortie, c’est la difficulté à se mettre d’accord sur le style définitif du modèle. La preuve en est donnée par les nombreux reports de son lancement. En plus, des problèmes de design, le lancement de la Giulia a aussi été retardé en raison des changements des caractéristiques même du véhicule. Cela la dit, elle serait un modèle d’envergure internationale; même si à l'origine, elle a été conçue avec un esprit européen. Sans doute, que l’acquisition de Chrysler par Fiat a changé la vision de la marque italienne, pour plus d’internationalisation de ses produits.

À son lancement, peut être fin 2015, la Giulia sera probablement équipée d’une motorisation plus puissante que celle de la Giulietta, on peut imaginer le 1750 TBI de l’Alfa 4C.

Par la rédaction de VoitureMagazine

Lire la suite >>

29 janv. 2014

Le nouveau BMW X5 2014, un SUV qui inspire la puissance

Voilà déjà huit ans que la BMW X5 fait le bonheur de ses heureux propriétaires et depuis son lancement en 2000, il a beaucoup muri au fil des années abordant pour 2014 sa troisième génération. 


A sa sortie, le X5 créa la surprise générale avec le nouveau concept qu’il venait d’inventer à une époque où la concurrence était presque inexistante.

Le nouveau BMW X5  2014
Le nouveau BMW X5 inspire la puissance

De nos jours, avec tous les modèles commercialisés dans la catégorie des SUV haut de gamme, à l’instar de la Mercedes Classe M ou du Porsche Cayenne, il est de plus en plus difficile, si ce n’est quasi impossible, de proposer un modèle sur une longue période sans le faire évoluer. C’est dans cette optique, que la firme bavaroise a présenté, en mai dernier, son tout nouveau X5 type F15.

Design : Le style du nouvel X5 inspire comme ses prédécesseurs la puissance, mais cette fois avec une touche de sophistication.
Un personnage-clé se cache derrière cette mini-révolution chez BMW, c’est le designer Karim Habib, une sorte de Karl Lagerfeld du design automobile, un homme qui a su donner une approche artistique au code stylistique de BMW. Si on compare ce nouveau modèle avec l’ancienne version, on remarque que les principaux changements se concentrent sur la partie avant. La raison, c'est pour être en conformité avec les nouveaux règlements de choc anti-piéton. La calandre aussi est plus large et les optiques sont plus effilées donnant encore plus de style à cette partie du véhicule.
Cette mouture 2014 mesure 4,89 mètres, soit un bonus de 3 cm, alors que la largeur avec un demi-centimètre de gain n’augmente que très légèrement.

Intérieur : A bord du nouvel X5, on découvre une planche de bord entièrement redessinée, s’inspirant des luxueuses berlines comme la série 5. Un intérieur qui est aussi très personnalisable avec un choix de 5 couleurs de sellerie, sans oublier une multitude d'inserts décoratifs comme du bois précieux ou du métal brossé.
Un très grand soin a été porté à cet habitacle par le choix de matériaux de qualité mais aussi une qualité de finition exceptionnelle qui laisse la concurrence loin derrière. Pour l’habitabilité, le X5 offre à ses occupantes 5 places très confortables et cerises sur le gâteau, deux autres places additionnelles peuvent être ajoutées pour faire passer le nombre de passagers à 7. Grâce à sa polyvalence, le volume de chargement passe facilement de 650 à 1870 litres avec là aussi un gain sur la version précédente.

Motorisation : Le X5 est disponible en deux blocs essence et quatre blocs diesel. Issu de longues années de recherche et développement, le bloc Twin Power Turbo allie la puissance et la performance. Il est donc disponible pour l’essence en version xDrive35i de 306 ch et xDrive50i de 450 ch. Pour le diesel on trouve le xDrive25d de 218ch, le xDrive30d de 258ch, le xDrive30d de 258ch et le xDrive40d de 313ch. Une version sportive survitaminée estampée du fameux logo M est disponible avec le bloc M50d de 381ch. Ce dernier se démarque du lot par la puissance titanesque qu’il développe, un 3 cylindre doté d’un couple max de 740 Nm à 2000 tr/min épaulé par une étonnante boite automatique ZF de 8 rapports. La tenue de route du X5 est exceptionnelle, pour un véhicule de plus de 2 tonnes, on peut tout faire avec, donnant parfois l’impression d’être une véritable voiture de sport. Notons aussi que malgré cette mécanique surpuissante, l’habitable reste insonorisé est procure à ses occupants un silence royal.

Equipment : Le X5 embarque à son bord une myriade de système et de technologie très avancée comme l’affichage tête haute HUD, des sièges électriques à multiples réglages mais aussi ventilés et chauffés à l’avant comme à l’arrière, une caméra à angle de 360 degrés qui facilite grandement les manœuvre du véhicule, une climatisation automatique 4 zones, une fabuleuse interface iDrive…

Finition : Le BMW X5 propose cinq types de finition, Lounge, Lounge Plus, xLine, Exclusive et M Sport.

Prix : le prix du nouveau BMW X5 2014 débute à partir de 52 900 euros pour une version sDrive25d 218 ch de 5 places finition Lounge.

Par la rédaction de VoitureMagazine

Galerie photo nouveau BMW X5 2014












Lire la suite >>

28 janv. 2014

Kia K9, une berline sud-coréenne a la sauce BMW

La K9, c’est un peu le vaisseau amiral de la flotte Kia, une berline démesurée au style très BMW. 


Un modèle qui est aussi commercialisé sous plusieurs appellations et qui différent d’un marché à un l’autre.

La Kia 9, la berline luxueuse
La Kia 9, la berline luxueuse 

Si sur le marché domestique sud-coréen, elle s’appelle la K9, sur le marché russe, Colombien et moyen-oriental, elle est la Quoris et enfin en Amérique du nord, elle porte le nom de K9000.

On dit souvent que ses concurrents directs, sont la BMW Série 5 et la Mercedes Classe E. Ses mensurations sont dignes d’un colosse, sa longueur est en effet de 5,09 m, dépassant celle de la Classe E (4,89 m) ainsi que la BMW Série 5 (4,91 m).
Les autres dimensions sont 1,9 m pour la largeur et 1,49m pour la hauteur.
À l'intérieur, le Kia 9 offre sans surprise un habitacle très spacieux. Pour la qualité de finition elle est plutôt bonne, même si certains plastiques utilisés ne sont pas niveau de celle des berlines allemande, mais dans l’ensemble c’est correct.
Côté motorisation, la Kia K9 est disponible en deux choix, le premier est un tranquille V6 de 3.3L épaulé d’une boîte automatique a huit rapports et qui développe un couple max de 300 Nm à 6400 tr/min. Le second est aussi un V6, mais de 3.8L avec la même boite et qui développe un couple max de 334 Nm à 6400 tr/min.
Côté consommation, le premier bloc affiche en cycle mixte un 9,6 litres/100 km pour le 3.8L, c’est du 9, 3 litres/100km avec des émissions de 192 g/km.

Un modèle qui est sous le feu de l’actualité puisque la direction de Kia vient tout juste de se décider pour sa commercialisation en Amérique.

Par la rédaction de VoitureMagazine


Galerie photo Kia K9








Lire la suite >>

La Honda Jade, la voiture taillée comme une pierre précieuse

Il y a quelques mois au salon de l’auto de Shanghai, le constructeur japonais Honda présentait en primeur quelques nouveaux modèles comme la berline compacte Crider, le concept M et bien sûr la belle Honda Jade.

La Honda Jade

La Jade, c’est le modèle à mi-chemin entre le break et le monospace, une version plus terre à terre comparée au provocant concept S de l’édition précédente du salon de Shanghai, mais néanmoins, qui s’en inspire beaucoup dans le style. Destinée pour le marché chinois, la Jade a été développée en coopération avec des constructeurs chinois locaux, d’ailleurs la production du modèle a été confiée à l’usine de Dongfeng Honda dans le Wuhan.

Doté d'un design innovant, mais surtout développé avec comme arrière-plan, l’image de la pierre de jade qui jouit d’une grande notoriété en Asie.
Les nombreuses qualités de la Jade ont de quoi séduire les clients chinois à la recherche d’un véhicule utile pour les tâches quotidiennes comme sur la route des vacances.

Par la rédaction de VoitureMagazine

Galerie photo Honda JADE










Lire la suite >>

26 janv. 2014

Une Lancia Appia 1960 GTE Zagato bat tous les records sur eBay

Il fut un temps, où la marque Lancia était au sommet de l’industrie automobile et ses modèles étaient souvent primés dans les grands événements. 


D’ailleurs, elle détient toujours grâce à sa légendaire Scuderia Lancia, le record de victoires pour les rallyes. Hélas, malgré ce glorieux passé, la marque semble avoir du mal à se sortir du creux de la vague, surtout depuis le difficile contexte socio-économique de 2008. Si sa reprise par le géant italien Fiat avait donné un peu d’espoir, force est de constater qu’aujourd’hui, la marque est en train de disparaitre peu à peu du paysage automobile mondial, surtout après la décision de la maison mère Fiat de rebadger progressivement les modèles Chrysler par la marque Lancia. Une stratégie de sacrifice de la marque pour mieux recentrer ses efforts sur Alfa Romeo et Maserati.

 Lancia Appia 1960 GTE Zagato
Une Lancia Appia 1960 GTE Zagato qui vaut plus de 91 000 euros

Lancia fait figure d'un véritable artiste dans le design de ses voitures, qui incarnent l’élégance des formes et des lignes épurées. On peut prendre l’exemple de la Lancia Appia 1960 GTE Zagato, un modèle construit en seulement 136 exemplaires. Un modèle au style plein de charme et de tendresse, qui nous replonge à l’époque fellinienne, celle des Marcello Mastroianni et de la Dolce Vita. Une voiture exceptionnelle, préparait de main de maitre par Zagato et dont le premier modèle fut lancé en 1956 et le dernier en 1963. Elle représente ainsi la version sportive du fameux coupé Lancia Appia, dont le style était bien ordinaire. Un modèle qui tout dernièrement, a fait parler de lui, par la vente sur eBay, du modèle numéro 73. Une voiture qui selon sa fiche technique, embarque un moteur essence 1.4L de 60ch et qui affiche au compteur 75 895 km.
Cette perle rare qui a passé la majeure partie de sa vie en Californie a battu tous les records pour s’être vendu à 125 000 dollars soit 91 300 euros.
Lire la suite >>

22 janv. 2014

L'Infiniti Q50 se lance à la conquête du marché japonnais

La commercialisation prochaine de la marque Infiniti sur le marché japonais, n’est qu’une suite logique pour un modèle qui a conquis le monde entier. 



Lancée en 1989 pour contrecarrer la marque Lexus, la division haut de gamme de Toyota, la marque Infiniti a connu au cours de ces dernières années, un très grand succès commercial à travers le monde avec en tête les États-Unis suivi par le Mexique, le Canada, le Moyen Orient, l’Asie et enfin l’Europe.

Infiniti Q50
Infiniti Q50 le modèle qui ouvre pour Infiniti les portes du marché japonais.

Vous remarquerez que dans cette liste de pays, il manque le marché domestique japonais. Et ben maintenant, il semblerait que la direction d’Infiniti focalisera ses activités sur ce marché domestique où la demande pour ce genre de véhicule haut de gamme est en forte croissance.

Selon un rapport publié par le quotidien économique japonais Nikkei et cité par Reuters, Nissan lancera la Skyline berline sport de luxe redessinée sous sa marque Infiniti dès cet hiver. Il faut savoir que le modèle Skyline est déjà vendue aux États-Unis et en Europe, sous l’appellation Infiniti Q50.
Selon ce même rapport, la Q50 serait fabriquée dans une usine de la préfecture de Toshigi. Le sort de la Skyline Nissan demeure pour le moment inconnu, mais il serait difficile pour le constructeur japonais de proposer le même modèle sous ses deux marques et qui plus est dans le même marché. Selon nikkei encore, Nissan vendrait ce modèles Infiniti chez les concessionnaires Nissan existants et n'a pas l'intention de mettre en place un réseau de vente exclusif, en attendant de voir comment le modèle va se vendre. La marque

Infiniti est la vitrine de luxe de l’alliance Renault-Nissan, elle est produite principalement au Japon et destinée à l’exportation. Côté chiffre, elle représente 1% de l'excédent brut d'exploitation de Renault-Nissan au cours de ces deux dernières années. Son réseau mondial comprend pas moins de 230 revendeurs, dans 17 pays. Parmi ses modèles il y a la G37, la M37, la F50 ou encore la Q56.

Par la rédaction de VoitureMagazine


Lire la suite >>

20 janv. 2014

La nouvelle Seat Leon Cupra 2014

À peine que le voile est levé sur la futur Seat Leon Cupra, qu’elle fait déjà rêver ses fans et se positionne comme le modèle le plus puissant jamais construit par la firme ibérique. 


Si les versions actuelles, berline, coupé SC et break ST affichent en tout et pour tout une puissance maximale qui culmine à 184 ch, hormis bien sûr l’édition spéciale R, la futur Cupra se démarquera du lot avec ses 280 chevaux sous le capot.

La nouvelle Seat Leon Cupra 2014


Design : si à première vue, la ressemblance avec sa cousine la Leon FR est grande, la nouvelle Cupra garde cependant quelques spécificités comme un bouclier plus large à sa base, alors que du côté de l’arrière, elle présente une double sortie d’échappement de forme ovale ainsi qu’un spoiler qui se niche en haut du hayon. Des jantes de 19 et 18 pouces viennent renforcer encore plus le caractère sportif du véhicule. Enfin, la calandre sera fièrement estampée du logo Cupra. Notons aussi, que le poids de la Leon Cupra a été allégé d’environ 55 kg pour optimiser ce qui a pour effet d’optimiser les performances du véhicule, le poids total en charge est de 1450 kg.

Motorisation : C’est à ce niveau, que l’écart se creuse avec les versions commercialisées actuellement. On retrouve ainsi le bloc 4 cylindres 2 litres TSI qui a été modifié pour développer 265 et 280 ch, des puissances qui dépassent même celle de la vigoureuse Cupra R, ce qui implique que la future version R serait encore plus puissante, 300 ch ! Selon les rumeurs.

Performances : dans ce domaine, la Seat Leon Cupra impressionne, le 0 à 100 km/h est avalé en 5,7 sec pour sa version 280 ch épaulé d’une boîte DSG, loin, très loin des 7,5 sec que réalise l’actuelle 1.8 TFSI (180 ch). Pour l’autre modèle de 265 ch, le 0 à 100 km/h est projeté en 5,9 sec. La vitesse maximale flirt quant à elle avec les 250 km/h, là aussi c’est loin des 229 km/h d’une version 2.8TDI 180 ch. Autre point positif, malgré des performances en hausse, la Cupra affiche un appétit plutôt modéré et ne consomme que 6,6 litres/100 km (voir 6,4 litres/100km pour le modèle équipé d’une boîte DSG). Les émissions quant à eux se fixent autour de 154 g/km ( 149g/km pour le modèle équipé d’une boîte DSG). Pour finir, le modèle serait doté d'un différentiel autobloquant et d’une suspension pilotée.

Cette futur Cupra a vraiment de quoi impressionner sa concurrente direct la Renault Megan Rs.

Galerie photo Seat Leon Cupra 2014






















Lire la suite >>

19 janv. 2014

La futur Subaru WRX STI 2015

Les fans de la Subaru WRX STI peuvent se réjouir, puisque pour l'année 2015, le constructeur nippon promet de lancer une nouvelle édition de son modèle fétiche. 


C’est au salon de Detroit, que Subaru a annoncé la bonne nouvelle, une commercialisation qui débutera avec une édition spéciale de 1000 exemplaires.


Design : sur le plan design, la futur WRX STI reste visuellement fidèle au code stylistique du modèle de base, mais cependant elle comporte quelques changements, à l’instar de la face avant qui se voit plus agressive, notamment avec des optiques redessinées et rehaussées de nouveaux feux à LED.
La calandre aussi prend une forme hexagonale qui donne à l'ensemble un peu plus d’audace qu’avant. Le capot a été réalisé en aluminium pour réduire encore plus le poids du véhicule. À l'arrière, un aileron fait son apparition sur le coffre, ainsi qu’un diffuseur en bas, afin d’optimiser les performances aérodynamiques de la Subaru.
Le châssis se démarque par l’utilisation massive d’acier à haute résistance qui donne plus de rigidité à certaines zones du véhicule. La suspension reste quant à elle identique à celle de la version précédente, très performante et accueille de série des roues de 18 pouces.

Motorisation : la nouvelle WRX STI embarque sous le capot un moteur boxer de 4 cylindres 2,5 litres turbo avec refroidisseur et système double contrôle actif des soupapes (AVCS double), il est épaulé par une boîte manuelle à 6 rapports.
Dotée d'une puissance de 305 chevaux à 6 000 tr/min, la futur WRX STI promet de réaliser des performances exceptionnelles, certaines rumeurs disent que sa vitesse de pointe serait de 264 km/h, soit 5 km/h de plus que la version antérieure.

Intérieur : comme l’empattement gagne pas moins de 25 mm, l’habitacle se voit plus spacieux et procure plus de confort aux passagers des places arrière qui gagnent un bonus de 50 mm d’espace aux jambes. Même son de cloche pour le coffre qui passe de 320 litres pour la version antérieure, à 340 pour le modèle 2015.
La finition est soignée et les matériaux utilisés sont de bonne facture comme pour le cuir Alcantara qui recouvre les sièges-baquets.

Équipement : sur ce plan, la futur Subaru STI est généreuse même de série, puisqu’elle propose, la clim bis-zone, des rétroviseurs externes chauffants, des sièges chauffants, un nouveau système audio qui comporte audio AM/FM stéréo, 6 haut-parleurs, lecteur CD et MP3/WMA, un Kit mains libres, un écran tactile multifonctions de 6,1 pouces…


Galerie photo Subaru WRX STI














Lire la suite >>

18 janv. 2014

Renault Clio 4 le bestseller français

Véritable bestseller français pour l’industrie de l’automobile, la Renault Clio affiche une insolente jeunesse du haut de ses 24 ans d’existence. 


Renault a su ainsi traverser son temps, en s’adaptant aux besoins du marché par le renouvellement régulier de son modèle fétiche,

Renault Clio 4
Renault Clio 4, un nouveau style pour séduire

Un modèle qui en est à sa quatrième génération et qui marche plutôt bien, puisqu’elle caracole en tête des ventes pour la France avec plus de 100 000 clients séduits, laissant sa rivale la Peugeot 208 en seconde position. Maintenant, examinons de plus près cette Clio 4.

Design : avec ce nouveau concept stylistique, la Clio 4 incarne un véritable mouvement de renaissance chez le constructeur français. Un changement qui faut-il le rappeler est mené de main de maitre par le chef du design, Laurens Van den Acker.

Une véritable révolution stylistique pour rendre les modèles plus attrayants et qui doivent selon Van den Acker inspirer la simplicité, la sensualité et le chaleureux. Visuellement, cette Clio 4, s’inspire indéniablement du modèle DeZire, qu’on peut remarquer sur la face avant avec ses phares très effilés, son logo surdimensionné ainsi que ses diodes de jour sur la calandre. De profil, les épaules de ce modèle sont plus prononcées et les poignées de porte se logent dans le prolongement de la vitre de quoi vous donner l’impression que vous avez à faire à un véritable coupé. Des protections latérales font aussi leurs apparitions sur le bas des portières et donnent un air de robustesse au modèle. L’arriére quant à lui prend quelques rondeurs avec des bas de portes bombées. Autre surprise, quand la tendance chez la concurrence est à la réduction du gabarit, la Clio 4 gagne encore quelques centimètres, trois pour être précis ce qui l’éloigne encore plus de sa rivale 208. Malgré cette croissance, le modèle paraît plus compact.

Intérieur : l’habitacle non plus n’échappe pas à la tendance générale puisque tout a été redésigné, à commencer par l’instrumentions notamment avec les deux compteurs, sans oublier l'affichage digital de la vitesse qui s’intercale au centre. La colonne centrale se simplifie est affiche désormais que trois boutons, ce qui facilite la vie du conducteur et lui fait gagner beaucoup en ergonomie. Cette simplification des commandes a été rendu possible grâce aux systèmes MEDIA NAV et Renault R-Link disponibles de série ou en option selon le niveau de finition. Niveau confort, l’habitabilité progresse surtout du côté de l’arrière où elle prend quelques centimètres. Le coffre quant à lui gagne en volume et affiche désormais 300 litres, il passe même à 1 146 litres avec la banquette arrière rabattue.

Equipement : La Renault Clio 4 est décidément tourné vers le futur, elle embarque beaucoup de High Tech. En plus de son système de navigation, elle propose d'autres technologies inédites comme l’ingénieux Bass Reflex, un système destiné à remplacer les grosses enceintes acoustiques par le moyen de simples tuyères destinées à amplifier les basses, le seuil de saturation du son est de ce fait repoussé. On retrouve aussi l’essentiel en équipement de sécurité comme l’ABS, l’AFU (assistance au freinage d’urgence), le Limiteur et Régulateur de vitesse, l’ESP et l’ASR (système antipatinage), le système ISOFIX…

Motorisation : sous le capot, on retrouve une mécanique qui allie pour une fois le plaisir de conduire et économie. La star c’est bien sûr le petit bloc 3 cylindres essence turbocompressé d’une puissance 90 ch et qui affiche sur le papier jusqu’à 20% d’économie de carburant. Rikiki d’apparence mais mouse costaud dans le réel, ce petit bloc surprend par sa sonorité de grosse cylindrée, ainsi que par ses performances. Il peut atteindre une vitesse de pointe de 182 km/h et réaliser un 0 à 100 km/h en 12,2 sec. Pour sa version économique ENERGY, la consommation a été abaissé jusqu’à 4,5 litres/100km. Pour le diesel, c’est le d Cidci 90 qui se démarque par ses performances et sa sobriété.

Finition : La Clio 4 propose trois types de finition LIFE, ZEN et INTENSE en plus de la version GT.

Le prix : le prix de la Clio 4 commence à partir de 10 790 euros.

Par la rédaction de VoitureMagazine


Galerie photo Renault Clio 4












Lire la suite >>

15 janv. 2014

La Bentley Continental Gt Speed

La Bentley Continental Gt Speed, figure parmi les modèles les plus puissants jamais construit par la firme de Crewe. 


Quand la longue tradition des  luxueux coupés british passe par une cure de rajeunissement, ça donne la puissante Bentley Continental Gt Speed.

Bentley Continental Gt Speed

Un modèle qui dépoussière l’image qui collait à la marque anglaise, ou plutôt anglo-française car les origines de Bentley se trouvent bel et bien du côté français, puisqu’en 1919, les frères Bentley achetèrent le petit constructeur et concessionnaire local Lecoq et Fernie, pour le renommer plus tard Bentley & Bentley. Ce n’est qu’en 1998 que la marque change de proprio et passe sous le giron du géant allemand Volkswagen. Un changement qui lui réussira plutôt bien, puisque les ventes se redresseront notamment avec la Continental Gt.

Design : les lignes fluides de la Gt Speed sont comme sculptées par le vent et inspirent élégance et raffinement. La face avant résume tout l’esprit Bentley avec des grands phares ronds qui nous rappellent un autre modèle la Mulsanne, mais grosso modo la Gt Speed reste identique au modèle de base sauf pour les jantes et les sorties d’échappement qui sont cannelées. La calandre sur ce modèle est en finition chromée foncée alors que sur les autres versions elle est brillante. On notera aussi la présence de jantes 21 pouces dotées de 10 branches. Les dimensions sont assez conséquentes, la longueur est ainsi de 4,81 mètres, la largeur de 1,92 et la hauteur est de 1,39 mètre.

Intérieure : avec le temps, c’est devenus la spécialité du constructeur anglais, la Gt Speed est habillée du prestigieux pack Mulliner Styling Specification ou Mulliner pour faire court, la finition et les matériaux utilisés à bord comme le bois précieux, le cuir et le métal brossé font régner à l’intérieur une véritable ambiance de luxe digne d’un ministre.
Ce modèle Continental s’offre aussi des pédaliers métalliques et des passages de portes gravés de l’appellation Speed. Le futur client de la Gt Speed disposera d’un large choix pour la personnalisation puisqu’il pourra choisir entre 17 coloris pour le cuir souple qui habille la planche de bord et les panneaux de portes. Cerise sur le gâteau, une montre Breitling vient sertir le tableau de bord.

Motorisation : C’est là où on trouve les véritables changements, car la Continentale Gt Speed est propulsée par un monstrueux W12 de 625 ch. En réalité ce W12 est composé de deux moteurs vs6 qui partagent le même vilebrequin et qui au final donnent un douze cylindres qui garde les dimensions d’un simple V8. Les capacités de cette motorisation sont ahurissantes, 625 ch à 6000 tr/min avec un couple max de 749 nm à 1600 tr /min. On notera aussi que le conducteur aura sous la main une boîte automatique ZF à huit rapports conçus pour gérer des niveaux extremes de couple, elle réduit les temps d'accélération et procure des changements de vitesse souples et rapides.
Cette boîte a aussi été optimisé pour réduire la consommation et les émissions de Co2.

Performances : malgré un poids qui frôle les 2,35 tonnes, la Gt Speed peut atteindre une vitesse de pointe de 326 km/h et réalise ainsi un 0 à 100 km/h en seulement 4,5 sec.

Le prix : pour s’offrir une Bentley Continental Gt Speed il faudra débourser pas moins de 207 900 euros.

Par la rédaction de VoitureMagazine

Galerie photo Bentley Continental Gt Speed















Lire la suite >>

14 janv. 2014

La Mercedes Classe B franchit le cap du million

Lancée en 2005, la Classe B vient tout dernièrement de franchir le cap du million d’unités vendues à travers le monde.


Sans surprise, c’est le marché allemand qui s’accapare la part du lion talonnée de près par un marché chinois en plein expansion.

La Mercedes Classe B un modèle qui séduit beaucoup de monde

Mercedes peut être fière de son modèle, puisque 30% des clients de la Classe B sont des nouveaux venus chez la firme allemande et ça après avoir conduit d’autres modèles chez la concurrence. « Ce qui est particulièrement intéressant avec la Classe B, c’est que nous avons pu toucher une classe de clientèle très hétéroclite, celle des familles avec enfant ainsi que celle des seniors active » affirmait il n'y a pas si longtemps Ola Källenius, Membre du Conseil de Mercedes-Benz Cars division et responsable du marketing et des ventes.

Un modèle qui se distingue.


Le modèle de deuxième génération, lancée en 2011, a inaugurer un nouveau design proche de celui du break qui caractérise également la Classe A, CLA et GLA. C’est aussi le premier véhicule compact à disposer du système Collision Prevention Assist qui aide le conducteur à éviter et à limiter les risques de chocs longitudinaux. Mercedes affirme aussi que la motorisation la plus demandée pour la Classe B est de loin les moteurs essence et diesel B 180 qui représentent environ 30% de sa gamme de moteurs. Pour 2014, la firme Mercedes va doter sa Classe B de deux nouveaux modes de propulsion alternatifs : B 200 Natural Gaz Drive et la B -Class Electric Drive, la première débarquera sur le vieux continent en février alors que la seconde fera ses débuts aux États-Unis au deuxième trimestre de 2014 suivi par l’Europe à la fin de 2014. On attend aussi pour cette année 2014, un nouveau restylage de l’actuelle deuxième génération de la Mercedes Classe B.
Pour finir rappelant que le prix de la Mercedes Classe B commence à partir de 26 700 euros.



Par la rédaction de VoitureMagazine


Galerie photo Mercedes Classe B












Lire la suite >>